Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Tops’ Category

Ah, les patrons Colette … Beaux, rétro, féminins, et tellement joliment présentés … Premier essai avec le patron le plus simple de la gamme : la blouse Sencha.

J’ai utilisé une taille 6 suivant le tableau de mesures et ça me va pile, même si  la  coupe semble plutôt étudiée pour les, hum, belles plantes.

Ne vous attendez pas à voir grand’chose, noir, etc …

Extrêmement facile à faire, pas de doute – à conseiller pour une couturière peu expérimentée qui chercherait quelque chose d’un peu plus stylé que les modèles japonais de base. Attention pour celles qui ont comme moi les épaules carrées/pointues : gros potentiel Star Trek.

Je suis un peu chiffonnée par les finitions – en suivant les instructions, il m’a fallu finasser pas mal  et je ne suis définitivement pas fan des parementures. Ceci dit, les instructions sont détaillées et illustrées, elles vous mèneront au bout de votre affaire sans problème et l’extérieur est tout à fait joli. Il s’agit juste de préférences personnelles.

Pour le dos, j’ai choisi des pressions visibles, je trouve ça plus mignon que des boutons :

Enfin, dernière remarque, le métrage indiqué est surévalué – en taille 6, ça rentrait les doigts dans le nez dans mon coupon de 1,2 m.

Read Full Post »

La voilà, donc. La blouse (oups, j’ai failli écrire « la bouse », lapsus révélateur) qui m’a donné tant de mal.

Elle a l’air jolie, innocente, comme ça, mais je vous y trompez pas, c’est une petite vicieuse.. Elle est bourrée de mini-détails qui demandent du doigté, alors que mon gros point faible, c’est justement une dextérité et une patience proches de celles d’un rhinocéros sous Guronzan. Je peux vous monter une fermeture invisible sans les mains, mais demandez moi de fendre une couture et de piquer au ras sans faire un carnage, et j’y passe la journée.
Donc la finition de manche au biais, arg … La pose du plastron en deux temps avec le ptit bout à aligner au millimètre , misère … Le bout du col droit à finir au carré, funérailles … (d’ailleurs, c’est toujours pas nickel, mais ça fera l’affaire).

Le tissu est un coton un peu bizarre acheté chez BabieLato à Berlin. Magasin 0% polyester que je conseille chaudement –  pour les non-germanophones, sachez que  la vendeuse ne parle pas plus anglais que le site Internet , mais elle est gentille comme tout.

Pour en revenir à mon tissu, c’est à l’origine une sorte de voilage très lisse, un peu satiné mais surtout très très fin, très très transparent et au tissage clairsemé. Une splendeur à toucher et à porter, mais pénible à coudre : il s’effiloche au moindre contact et les coutures froncent systématiquement, même avec une aiguille fine et une tension ad hoc. C’est un peu mieux après pressage, mais il faudra vivre avec.  Quant à l’ourlet façon chemise … un grand moment de solitude – tant pis, ne regardez pas de trop près.

Ceci dit, je plaide la démence temporaire parce que j’ai un bouquin de référence pour ce genre de problème, mais je n’ai eu l’idée de le consulter qu’APRES avoir mis la touche finale à la chose (et la conclusion est que j’aurais dû utiliser des aiguilles Microtex *soupir* ).

Je pensais que le modèle taillait très ample, et j’ai donc rajouté 10 cm en longueur pour en faire une tunique … Hélas, je suis un poil serrée aux entournures dans mon 38 usuel, et il n’y avait juste pas moyen que la chose passe les hanches. Donc exit les 10 cm (ça devient une habitude). « Heureusement », au premier essayage, le haut de la fente devant a lâché – j’ai pu sécuriser le reste in extremis, et ça me donne l’espace supplémentaire qui me manquait. De toute façon, il était inenvisageable de porter cette petite chose sans sous-couche.

Heureusement qu’elle est pour les beaux jours, parce que là, je peux plus la voir en peinture.

Read Full Post »

Pour me détendre, après l’épisode pantalon, j’ai choisi une petite tunique façon vareuse. Oh, trois fois rien, à peine deux points sur le magazine, un schéma simplissime …

 

 

Sauf que, bon, pour pas se rouiller les neurones, il fallait un petit challenge. Donc ce furent mes premières coutures rabattues, et mon premier vrai col, avec pied de col étout étout. Ca m’a pris un peu de temps, et si la bordure n’est pas nickel, j’en suis tout de même satisfaite, « on dirait un vrai » (sic … ). Ceci dit, en terme de détente, on a déjà vu mieux – mais c’est nettement plus marrant qu’un Sudoku.

 

D’ailleurs, de manière générale, je suis on ne peut plus ravie de cette petite chose : elle est aussi belle à l’envers qu’à l’endroit, grâce à Greta la surjeteuse (allez, sans rancune).

Le tissu : une pure merveille made in Toto, un coton fin, satiné, souple et tout doux qu’on dirait un Furby (bizarrement, dans le magasin je l’avais vu kaki, alors qu’en vrai il est taupe. Daltonisme temporaire ?). Car le point épineux du modèle, c’était ça : avec cette coupe casse-gueule, mi-pêche aux moules/mi-hôpital, il fallait THE tissu qui va bien : quelque chose de raffiné, sobre et souple, mais pas hors de prix vu que l’issue restait incertaine … Au final, le  tout m’a coûté peanuts, limite j’en ai eu plus cher de fil.

 

J’ai voulu faire ma maligne et allonger le modèle en prenant la ligne d’ourlet de la tunique 122. Sauf que c’était trop long, donc j’ai ravalé ma fierté et j’ai ôté ce que j’avais ajouté. Burda est grand, Burda a toujours raison, Burda sait ce qui est bon pour toi (hum).

Donc la seule modif consiste en des pattes sur les manches pour qu’elles tiennent en place repliées. On a frôlé l’Oscar de l’idée pourrie sur le coup, vu que j’ai décrété in extremis, en fin de week-end, que la vie ne valait pas la peine d’être vécue si je n’avais pas des pattes sur les manches de ma tunique. Cousues à l’arrache, sans entoilage … ma machine, pourtant un modèle d’abnégation teutonne, a très moyennement apprécié de devoir faire des boutonnières sur 2 cm² de tissu tout mou. Heureusement, un éclair de génie, un bout de papier de soie par-dessous et, hop, c’est passé comme une lettre à la poste. Le papier de soie, c’est le BIEN. Et mes manches, elles déchirent.

Read Full Post »

Ce genre de forme est out, mais ça me va et ça me plaît, donc tant pis … Anna Wintour peut bien venir me tirer les oreilles ! J’ai craqué sur ce top dès que je l’ai vu dans le magazine.

OK, this is not trendy anymore, but I like this, so … Anna Wintour can come and laugh at me ! I had a crush on this top the first time I saw it in the magazine.


C’est le modèle Burda 05-2010-104, dans une batiste de coton blanc cassé. Encore un tissu merveilleux, suffisament souple pour que les smocks tombent bien, mais avec de la tenue pour donner un air structuré. Limite je trouve ça plus joli que la mousseline préconisée. En plus ça se coud comme un rêve, ça se repasse bien, et c’est un bonheur à porter. Que demander de plus ?

It »s BWOF 05-2010-104, in an off-white coton batist. Simply wonderful, soft enough for the smocks to look good, and with body so that it has a clean look. I even think that it’s better than the chiffon they recommend ! Plus it sews so easily, it’s a dream to wear and it even irons well. Can you ask for more ?


J’ai utilisé la méthode du magazine pour les smocks : piquer au point zig-zag par dessus un fil élastique. J’étais dubitative, mais ça rend mieux que la méthode habituelle « fil élastique dans la bobine », je trouve. Et ma machine préfère aussi !

I used the magazine method for shirring : zip-zaging on a elastic thread. I was doubtful at first, but imho it actually looks better and neater than the usual method of putting elastic thread in the bobin. My machine likes it better, too !

Read Full Post »

Après avoir photographié le patron sous toutes les coutures pour le FBA, il fallait bien que je vous montre le résultat, non ? Histoire d’avoir les preuves de ce que j’avance !
After having made so many pictures of the pattern for the FBA tutorial, I should show you the result, right ? Just in order to know whether this thing actually works :)

Plus grand’chose à voir avec le modèle d’origine (très joli, mais absolument pas adapté à ma carrure de déménageuse), avec des pinces sur les côtés, une ceinture, et rallongé de 15 cm. Ceci dit, la ceinture me donne l’air d’un gros pilier, et la longueur ne va guère qu’avec des jeans droits. Donc il est possible qu’à l’avenir, la ceinture disparaisse de ce top-là (bon sang, je le sais, pourtant, qu’il ne faut jamais que je porte de ceinture pile à la taille!), et que les modèles suivants soient ramenés à la longueur initiale.

Le tissu est génial, c’est un coton texturé rose de chez Toto, tout doux, tout souple, un bonheur à coudre ET à porter. Ses seuls inconvénients sont qu’il s’effiloche (bonjour les poipoils rose partout dans l’appart) et qu’il se froisse un peu trop facilement.

Nothing much left from the original pattern (cute, but not made for my linebacker build), with bust darts, a self-fabric belts and 15 cm (6″) longer. I may ditch the belt in the future, it’s not as flattering as I thought it would (Why did I put the belt loops at my real waist ? I KNOW it makes me look stumpy. Sheesh …) . And the length is OK for straight jeans, but otherwise I think I’ll go back to the original length.

The fabric is wonderful, a textured pink coton, soft and drapey, a joy to sew and to wear. Its only drawbacks are that it tends to ravel (my flat is covered with pink dust !) and it wrinkles rather easily.

Sinon, pas grand’chose à en dire. A part la couleur qui pique les yeux, c’est un top tout ce qu’il y a de plus banal. De fait, mon but n’était pas ici de faire un « 11 » comme-dans-le-livre, mais de mettre au point un patron réutilisable pour faire une multitude de ces petits tops dont je n’ai jamais assez, courts-sans manches-col V, pour mettre sous des vestes, des cardigans, etc … Mission accomplie ! Il me va bien et  j’ai une foule d’idées en tête pour mettre ce modèle en oeuvre !

Nothing much to say, indeed. The color is hard to miss, but otherwise it’s a very common top. Actually, that’s what I was looking for : a TNT top pattern to make plenty of little V-neck , short, sleeveless tank  tops to add a bit of interest under cardigans or blazer. It’s a hit – it fits me well and  I’ve already a lot of ideas featuring this model !

==================

(La phrase du titre est ce que m’a dit le vendeur du magasin de tissu quand je lui ai demandé un métrage de celui-ci. On ne sais jamais, j’aurais pu être daltonienne. Ou distraite !)

(The title is what the salesperson told me at the fabric shop when I asked specifically for a bit of this fabric. Maybe he thought I was colorblind. Or really absent-minded ?).

Read Full Post »

Full English review on PatternReview

=========================

Il paraît que l’asymétrique et le frou-frou est à la mode cette année …
Allons-y, donc :)

It appears that asymetrical necklines and ruffles are trendy this summer. Who am I to say no ?

C’est le modèle Burda 06-2010-120, en georgette de viscose plissée bleu marine/bleu pétrole. Comme vous pouvez vous en douter, pas le tissu le plus transcendant du monde (ni à coudre, ni à porter). Mais bon, ça a cet avantage sur le polyester que ça ne se remplit pas d’électricité statique au moindre mouvement.

Mais il a une légère odeur assez désagréable que je n’arrive pas à déloger complètement. J’ai essayé les lessives (main) répétées, le bicarbonate … la prochaine étape, c’est le vinaigre. J’espère que la viscose n’est pas chochotte :)

This is BWOF 05-2010-120, in a crinkled rayon georgette and a mysterious shade of deep teel/navy. Not the best looking  fabric in the world, I have to say. But its not staticky as poly, and that’s the most important, as I always seem to create a lot of static ! But it has a faint nasty smell I can’t put away completely. I tried washing repeatedly, baking soda … I’ll try vinegar, I hope the fabric is strong enough !

Je l’ai faite en taille 38, mais après j’ai du reprendre pas mal les côtés pour rester décente.

I cut size 38, my usual, but I had to take in the sides a lot, in order not to flash my bra with each movement !


Pas difficile, mais j’ai cafouillé pour l’ourlet et je le referai sans doute, il me gêne.

A very easy pattern, but I goofed up on my narrow hem, I’ll probably have to redo it …

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.