Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Vogue’ Category

(Oh, tiens, un pantalon large ? Comme c’est original, Rose, ça faisait au moins 2 semaines que tu n’en avais pas posté)

Voici le patron dont je rêvais depuis des lustres, et que j’ai pu avoir entre les mains grâce à une PatternRevieweuse d’une gentillesse incroyable.

Il s’agit du patron d’un pantalon de prêt-à-porter, le « Melissa » de la marque Alice+Olivia, qui pour info se vendait à plus de 150 euros …

Le problème, pour celles qui ne seraient pas accointées avec les patrons américains, c’est qu’ils sont généralement proposés en deux jeux de tailles, ici 32 à 38 et 40 à 48. Et si on navigue entre les deux, pas de bol, faut acheter l’un et l’autre. Payer 2 x 20 euros pour un seul modèle me disait assez peu. Heureusement que cette PR-euse est venue à la rescousse et m’a fourni les deux enveloppes !

Ceci est donc mon premier essai, en taille 12 (40)

Admirez cette pose, quand même,trèèèèès légèrement inspirée de l'enveloppe :D

Le tissu est un coton avec élasthane, une sorte de denim gris léger et mou qui rend un peu bizarre sur ce modèle assez habillé, mais qui sera parfait pour l’été.

La taille est portable mais il va définitivement falloir bidouiller – c’est un peu trop grand, l’arrière des cuisses baille de manière assez inesthétique et le genou n’est pas assez défini. Comme mon tissu s’est distendu en le portant, je ne vous raconte pas le carnage.

Oui, le lustre a encore voulu m'assassiner à coup de pompoms ! Je m'insurge !

Ceci dit, les détails qui tuent font que je vais tenter ladite bidouille : poches passepoilées devant et derrière, les poches arrières s’ornant en plus de brides et boutons. Mais surtout, une ceinture montée qui devrait être brevetée tellement elle est bien pensée : large, en forme, et pas la moindre trace de baillement à l’arrière malgré la taille assez haute et l’absence totale de pinces. Alice et Olivia sont douées ! Tout ça donne un pantalon qui fait très pro. J’ai quand même essayé de ne pas faire trop propre-carré, pour aller avec le tissu très casual (et comme je doute de le porter souvent rapport à la taille, c’est aussi bien).

Au passage, vous noterez mon don naturel pour le repassage (en même temps, le coton, c’est fourbe, ça se froisse quand on le jette en boule dans l’armoire pour un rien)

Les instructions sont impeccables, même si je ne les ai pas suivies pour le montage du zip (Sandra Betzina, tout ça, tout ça, vous connaissez la chanson).

Read Full Post »

Parce qu’on ne sait jamais quand on sera invitée à boulotter des Ferrero chez l’ambassadeur, une petite robe noire se doit d’avoir sa place dans la penderie. Indépendamment du fait qu’il y en a déjà une demie-douzaine. Parce que, bon, imaginez que je sois invitée une demie-douzaine de fois, il faudrait quand même pas que je me ramène avec la même tenue à chaque fois, mmmm ?

Je dis toujours, on n’est jamais trop préparée (Sauf pour faire de la rando. Je ne vous raconte pas combien de fois ça m’a sauvé la vie, de ne pas avoir de pantalon beige.  « Ah ben zut, non, j’ai pas la tenue qu’il faut, je ne pourrai pas venir patauger pendant trois semaines au fin fond des Causses sous la tente. Quel dommage, je m’en faisais une telle joie »).

Bref, pour la 7ème invitation, je suis désormais parée, grâce à Vogue 8409.

Je n’ai pas fait de modif importante, à part la suppression des manches, l’extension de la couture épaule subséquente (l’emmanchure toute nue étant alors bien trop verticale à mon goût) et une doublure intégrale. Je dois vous avouer que ladite doublure m’a demandé quelques heures de cogitation vu la construction du haut – je ne vais pas vous la détailler ici, ce serait fastidieux, mais si quelqu’un est intéressé je peux évidemment l’expliciter par mail.

Et parce que je suis quand même super fière de moi, une petite photo de l’envers (il est tellement bien fait que j’ai du mal à le distinguer de l’endroit, c’est dire !) :

Le tissu est une sorte de coton crêpé, assez mou et extensible (même s’il n’y a pas d’élasthane, à priori),  donc la doublure était inévitable, d’une part pour éviter les transparences, et d’autre part pour maintenir le tout et lui donner de la tenue. J’ai utilisé du voile de coton noir également, il rend le tout très agréable à porter.

Je suis tout à fait ravie de ma LBD – et en attendant la prochaine surprise party, je peux aussi la porter pour aller acheter des patates au marché, c’est top.

Allez, je vous laisse, mon majordome m’appelle.

Read Full Post »

Mon but : recréer un pantalon large taille haute de chez Zara que j’ai depuis des années. Le résultat … me laisse dubitative.

The aim of this pattern : copy RTW Zara pants (wide legs, high waist) than I have and love since years. The jury is still out on this one.

Le positif :

– j’aime bien.

– ca flotte en marchant, la classe, presque aussi bien que les jupes qui tournent !

– ça va bien avec mon blazer.

On the « plus » side :

– I rather like it.

– it floats around when I walk, almost as nice as twirling skirts !

– it goes well with my cropped blazer.

Le moins :

– la taille est tellement haute que, sur mon 1m80, limite ça m’arrive au soutif. Et je le porte bas, pourtant,

– le seyant est … ccomment dire … inexistant.

– heu … « c’est spaïce, quand même », comme dirait mon neveu l’ado blasé. Surtout de dos (le pantalon, pas le neveu).


The « minus » side :

– these are so high-waisted that, on my 6′ frame, it almost ends at my bra. And I DO wear it low.

– the fit is, well … non-existent.

– it’s definitely bizarre. Especially viewed from the back.

Alors, votre avis ?

So, what do you think about it ?

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.